vendredi 8 mai 2015

Recto- Verso de Patrice Romain

Recto- Verso de Patrice Romain, Michel Lafon

Ce que j'en pense: Ce livre présente tout simplement des citations mettant en avant ce que pensent les parents des enseignants pour le recto et ce que pensent les enseignants des parents au verso. Un sacré face à face qui m'intéressait d'autant plus étant enseignante.
Le côté des parents: Autant vous dire que les enseignants en prennent pour leur grade. Un regard très critique nous est présenté, voire très sévère. J'ai trouvé tout cela très caricatural par moment. C'est bien connu, les enseignants sont tous des fainéants, ils sont toujours en vacances et quand ils ne sont pas en vacances, ils sont en grève. Certaines citations reflètent une réalité, mais globalement, j'ai trouvé que tout cela été très clichés. Les chapitres sont bien structurés et pensés, ce qui est agréable. Il y a également beaucoup de jeux de mots.
Le côté des enseignants: Là aussi ça balance! Le regard est aussi très critique et sévère. Beaucoup de choses sont caricaturales et certaines réflexions m'ont vraiment choquées. Les chapitres sont aussi très bien structurés.
Si je devais faire une synthèse de cette lecture, je dirai que ce livre nous montre un dialogue entre enseignants et parents très difficiles. De plus, seules les critiques sur les uns et les autres sont mises en avant, ce qui fait de ce livre quelque chose de négatif. Si on voulait faire un raccourci, on pourrait penser que les relations parents/ enseignants ne sont que ça! Mais ce n'est pas du tout le cas et c'est dommage que ce ne soit pas ce que ce livre montre.
Bref: Un livre a la vision trop négative à mon goût.

Je remercie les éditions Michel Lafon pour leur confiance.

2 commentaires:

bookinsofa a dit…

Un livre que je ne lirai pas du tout et pourtant j'enseigne comme toi. Parents/enseignants; souvent un dialogue de sourd incompris.

nathalie bernard a dit…

Pas d'accord : je trouve ce bouquin très drôle (à ne pas prendre au 1er degré, bien sûr !), tant le recto que le verso. Qui n'a jamais dit du mal de quelqu'un sur le coup de la colère ?... D'ailleurs, l'auteur dit bien dans son avant-propos qu'il n'y a aucune méchanceté.
Mais bon, les goûts, les couleurs, l'humour, à chacun le sien ;-)
Nathalie