lundi 13 avril 2015

Une photo, quelques mots (9)

Comme chaque semaine Leiloona nous offre une magnifique photo support à notre imagination. cette semaine la photo est de Julien Ribot.


CASSANDRE: EPISODE 7

Les épisodes précédents:
Episode 1
Episode 2
Episode 3
Episode 4
Episode 5
Episode 6

" Comment ça ON est dans la merde? Je ne fais pas partie du ON moi!" Je m'exclame.
Nathan et Lucas échangent un regard.
"- Je crois qu'il faut qu'on lui montre... Déclare Nathan.
Lucas me regarde, il semble hésiter.
- Elle n'est pas prête!
- On n'a pas le temps qu'elle soit prête!"
Les deux hommes se regardent, se défiant du regard. Je me sens de trop. Soudain, Lucas semble céder.
"Suis-nous." Lance t-il.
Je me lève et les suis dans un long couloir. Ils s'arrêtent devant une porte. Ils semblent hésiter.
"- Il faut que tu saches qu'une fois cette porte ouverte, il n'y aura pas de marche arrière possible. Une fois que cette porte sera ouverte, ta vie sera définitivement changée! Me dit Lucas.
- Quelle vie? Je me suis réveillée hier matin sur un banc en ne me souvenant de rien! Je n'ai PAS de vie! Lui rétorquais-je.
- Pas faux!" Réponds Nathan en s'allumant une cigarette.
Les deux hommes s'écartent et me laissent devant la porte. Ils se placent derrière moi et attendent. Je sens bien que la balle est dans mon camp. J'hésite un instant puis me dis que rien ne peut être pire que ce que j'ai vécu ces dernières heures.
Je baisse la poignée et pousse la porte. Je sens la tension qui règne entre Nathan et Lucas. Ils retiennent leur souffle. Lorsque la porte s'ouvre, je pénètre dans la pièce d'un pas hésitant. La pièce est petite et baignée de lumière. Des photos et articles de journaux sont accrochés au mur. Comme il n'y avait pas assez de place, les hommes ont tendu des cordes à linge en travers de la pièce. Des milliers d'épingles flottent dans les airs. Des épingles multicolores qui maintiennent des photos et des articles. La multitude de couleurs devrait égayer la pièce, pourtant l'ambiance est lourde. Je m'approche des murs, des photos, lis quelques articles. La peur m'envahit. Des photos de moi... Moi en habit d'époque, souriante. Moi déguisée en hippie. Moi entourée de gens. Moi avec Lucas, nous échangeant un regard énamouré. Je commence à avoir du mal à respirer. Tout d'un coup, mon regard se pose sur un article de journal accroché au mur. Je l'arrache du mur. Je lis "Nous sommes tous pareils, le concept de race est absurde". L'article est daté de 1942, sur la photo qui se joint au texte, on me voit entourée de Lucas, Nathan et de cette femme morte sur le banc. Je lis la légende tremblante: "Le docteur Friedrich Cassandre et son équipe".
Je me tourne vers Lucas et Nathan et leur dis:
"Il va falloir m'expliquer ça!"

N'hésitez pas à découvrir les autres textes dont les liens sont sur le blog Bricabook.


Rendez-vous sur Hellocoton !

18 commentaires:

paikanne a dit…

Ce pourrait être le début d un roman...

monesille a dit…

Cherchez Cassandre...Et bien on attends la suite, on peut dire que tu maintiens le suspens entier !

Ghislaine a dit…

hou je ne voyais pas où mettre le commentaire !! c'est petit
bravo pour ce texte

Amandine Aufildesplumes a dit…

@paikanne: En fait, je ne l'envisageais pas comme un roman mais plutôt comme une nouvelle.

@monesille: Cherchons là bien mais elle n'est pas loin.

@Ghislaine: Merci beaucoup!

Cléo a dit…

Le suspens est bien mené. C'est une histoire de vampire ou d'immortelle j'imagine.

Amandine Aufildesplumes a dit…

Cela pourrait mais ce n'est pas le cas.

Vudemeslunettes a dit…

Whaoo, quel suspense :)
En tout cas, bravo pour ton imagination ... réussir à repartir sur la même trame avec des photos différences, ce n'est pas simple !

Amandine Aufildesplumes a dit…

Merci.

Unchocolatdansmonroman a dit…

oh la la, j'ai hâte de connaitre la suite ! Ils sont tous décédés voilà des années, mais que se passe-t-il ? hiiiiiiiii

Spark Kentin a dit…

Félicitation car retomber sur la voie de l'histoire j'en reste sans voix.

Amandine Aufildesplumes a dit…

Héhé mystère et boule de gum!

Amandine Aufildesplumes a dit…

Pour l'instant la photo la plus compliquée était celle des motards.

jacou a dit…

Hé, sans rire, je me demandais comment tu allais la caser cette photo. Bravo d'avoir enjambé brillamment la corde à linge! :D

Leiloona a dit…

Eh bien, bravo de tenir ainsi sur les différentes semaines ! :-o

Leiloona a dit…

Eh bien, bravo de tenir ainsi sur les différentes semaines ! :-o

Amandine Aufildesplumes a dit…

Lol finalement comme je le disais précédemment ce n'est pas forcément cette photo qui m'a posé le plus de problème.

Amandine Aufildesplumes a dit…

Merci! Je rappelle quand même que j'avais séché sur la corde et le bateau.

camoccupe a dit…

Comme toujours, un texte intriguant qui tient en haleine ! Je file lire la suite !