mercredi 1 avril 2015

Mattéo, 1ère époque de Jean- Pierre Gibrat

Mattéo, 1ère époque de Jean- Pierre de Gibrat, Futuropolis


Ce que j'en pense: J'avais découvert Gibrat avec Le vol du corbeau que j'avais vraiment adoré! Du coup, à l'occasion des mercredis BD, je me suis laissée tenter par la série Mattéo. Seul le tome 1 était disponible à ma Médiathèque donc je l'ai empruntée et me suis empressée de le dévorer. Il faut dire que Gibrat pour moi c'est THE auteur de BD! C'est le premier qui m'a fait redécouvrir le genre et j'attends toujours beaucoup de ses oeuvres.
Avec Mattéo, l'auteur pose son intrigue en pleine première guerre mondiale. Pour séduire Juliette, Mattéo décide de partir faire la guerre pour la France. Chose d'autant plus héroïque que comme il est d'origine espagnole, il n'est pas censé combattre dans l'armée française. J'ai alors découvert l'univers des tranchées et suivi Mattéo dans cette guerre. Il y a peu de rebondissements dans ce tome mais pourtant, l'histoire se déroule tranquillement sous nos yeux, nous dévoilant tout un pan de l'Histoire. Une intrigue qui m'a donc totalement conquise.
Je me penche maintenant sur le personnage de Mattéo, ce ressortissant espagnol qui pour séduire son aimée décide de se lancer à corps perdu dans la guerre. Elevé par un père pacifiste, il nie donc toute son éducation pour cette Juliette. J'ai trouvé ce personnage très humain. Il est amoureux, fier et têtu! Ce protagoniste couvre énormément d'émotions et en a éveillé de nombreuses chez moi. Je l'ai tour à tour trouvé stupide puis magnifique. Il ne m'a vraiment pas laissé indifférente. Mattéo est très charismatique et emplit totalement le tome (en même temps, son prénom est sur la couverture...).
Les personnages entourant Mattéo sont aussi très bien campés. Chacun a son caractère et le petit truc qui les différencie des autres. Gibrat donne vie à toute une population.
Les dialogues sont clairs et précis. Ils collent parfaitement aux personnages. Le langage est adapté à chacun. Il y a un véritable soucis du détail dans l'écriture.
Quant aux illustrations que dire... Je suis tombée amoureuse de l'esthétique de cette BD. Le trait est précis, il y a beaucoup de détails. Les couleurs sont subtiles et très travaillées. Un véritable petit bijou. Pour moi, Gibrat est vraiment un artiste complet.
Bref: Une lecture très agréable que je vous conseille vivement.



N'hésitez pas à aller lire les articles des autres blogueurs. les liens sont cette semaine chez Yaneck.


Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

Jérôme a dit…

Superbe ce 1er tome, le second sur la révolution russe m'a moins passionné mais le troisième a grandement redressé la barre.

Amandine Aufildesplumes a dit…

J'espère pouvoir emprunter bientôt la suite pour voir ce qu'il en est.

Sabine Ariscon a dit…

J'ai adoré cette série , un vrai régal, à tout point de vue!