lundi 9 mars 2015

Une photo, quelques mots (7)

Cette semaine, je reviens avec l'atelier de Leiloona qui consiste à écrire un texte sorti de notre imagination à partir d'une simple photo.

La photo de cette semaine est signée Marion Pluss et la voici:

Et voilà ma contribution:


CASSANDRE: EPISODE 5

Les épisodes précédents:
Cassandre: Episode 1
Cassandre: Episode 2
Cassandre: Episode 3
Cassandre: Episode 4


Je marche à vive allure vers l'homme qui me fuit. Il court plus qu'il ne marche tout en jettant des regards par dessus son épaule et j'ai du mal à le suivre. Je vois son dos et ne le quitte pas des yeux. Marcher plus vite, le rattraper, lui parler. Cette idée m'obsède! Je me souviens de cet homme maintenant... Dans mon rêve, ce regard, ce visage... Il FAUT que je le rattrape. Alors que je commence à réduire la distance qui nous sépare, je repère deux hommes debouts à une terrasse. Les deux gaillards ont une allure de motard. Veste en cuir pour l'un, veste en jean pour l'autre. Une barbe épaisse mange leur visage. Sous leurs lunettes de soleil, on sent bien qu'ils guettent l'horizon. Alors que le cuir semble impassible et sérieux, le jean rit à gorge déployée avec un verre à la main. Son regard se pose sur moi, il soulève ses lunettes, pose son verre sur le comptoir et tape sur l'épaule de son copain. Le cuir m'a aussi repéré et je lis sur ses lèvres un "putain" de stupéfaction. 
Je réagis vite et accélère encore le pas, alors que les deux motards se lancent à mes trousses. J'oublis instantanément l'inconnu et me mets à courir à toutes jambes. Cuir et Jean sont plus rapides et me rattrapent en seulement quelques secondes. L'un m'attrape l'autre me plaque contre le mur dans une ruelle. J'hurle.
"Tu es vilaine Cassandre! Tu n'écoutes pas ce qu'on te dit!"Me chuchote Cuir en m'empoignant le menton. Je me débats. Je sens ses doigts dans ma chair et son contact me dégoûte.
- Vous êtes qui? Je lance dans un regain de courage.
- Ca ne te regarde pas! Lance Cuir.
- Marc a merdé. Dit Jean. Cuir lui jette un regard furieux!
- Ta gueule ducon!"
Marc?! Qu'a- t-il à voir avec cette histoire? Je n'ai pas le temps de poser ma question que Jean s'effondre suivi d'un Cuir surpris. Je regarde les hommes à mes pieds, tremblante, et relève les yeux. Il est là, mon inconnu. Il me tend la main et nous nous éloignons en courant de ce lieu. Cette scène a un air de déjà vu.


Merci pour votre passage sur mon blog.
N'hésitez pas à aller voir les autres textes sur le blog de Leiloona.

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

saxaoul a dit…

Je me demande bien où toute cette histoire va nous mener !

Adrienne a dit…

voilà bien des rebondissements, on est hors d'haleine aussi :-)

Amandine Aufildesplumes a dit…

Merci. Maintenant j'ai déjà la fin en tête et je connais à peu près les futurs évènements...

Amandine Aufildesplumes a dit…

Ça se précise dans ma tête en tout cas!

Sabine Ariscon a dit…

Je suis admirative, pas évident de trouver des liens entre toutes ces photos.

Amandine Aufildesplumes a dit…

C'est un sacré exercice. Quand je pense que tout a démarré avec la photo d'un arbre.

Leiloona a dit…

Eh bien, eh bien, où vas-tu nous mener demain ? :)

Amandine Aufildesplumes a dit…

Oooh tu risques d'être surprise! ;-)