lundi 9 février 2015

Une photo, quelques mots (4)

Comme chaque lundi, Leiloona nous propose de nous dégourdir le clavier en écrivant pour son atelier d'écriture.

Cette semaine c'est une photo de Romaric Cazaux qui a été la source d'inspiration.

CASSANDRE: EPISODE 3

Je serre l’enveloppe et file dans l’appartement.
« Je vais me reposer, je suis crevée ! » Je lance à Marc.
Je marche vivement en balayant des yeux les lieux. Tout est rangé avec soin, la décoration est sobre. On dirait presque qu’aucune femme ne vit ici. Enfin je trouve la chambre, claque la porte derrière moi et m’assoit sur le lit le cœur battant. L’enveloppe est là contre ma poitrine, je la serre fort puis l’ouvre vivement.
Mon passé est déballé devant mes yeux. Photocopie de ma carte d’identité, acte de naissance, photos de moi enfant, photos de Marc et moi, et même mon dossier scolaire et mes diplômes ! D’après tous ces papiers, je m’appelle Cassandre Nadro, j’ai 35 ans, j’ai grandit dans un petit village du sud de la France, ma scolarité a été exemplaire maternelle- élémentaire- collège- lycée- fac de psycho et finalement doctorat en psychologie enfantine. J’ai mon propre cabinet. Mes parents sont décédés il y a deux ans dans un accident de voiture, je n’ai ni frère, ni sœur et je vis avec Marc depuis 3 ans… Bref, une vie bien rangée… Dont je n’ai aucun souvenir…
Tout s’embrouille dans ma tête il me semble que tout tourne autour de moi, j’ai l’impression de m’effondrer. Je ferme les yeux une seconde pour me ressaisir.
Lorsque je les ouvre à nouveau, je ne suis pas dans la chambre. Je suis dans une rue enneigée. Je tends la main vers le ciel et ressens la sensation de froid dans la paume de ma main. Soudain, je me rends compte que tout est différent.
 Les gens ne sont pas habillés de façon ordinaire. Des couples marchent dans la rue main dans la main ou bien serrés l’un contre l’autre comme pour se réchauffer. Devant moi un homme avec un long manteau noir et un parapluie regarde une affiche sur laquelle une Une de journal s’étale titrant « Premier Noël d’après guerre » et daté du 20 Décembre 1945. Je suis surprise et pourtant, pour la première fois depuis mon réveil sur ce banc, je me sens dans un environnement familier. Je suis à l’aise, je ne me sens pas perdue. Une main prend la mienne. Je me tourne et me rends compte qu’un homme se tient auprès de moi. Grand blond, élégant dans son grand manteau. Il me regarde avec ses yeux bleus rieurs. Mon cœur semble le reconnaître, tout comme le paysage neigeux. Une vague de chaleur m’envahit. Mes yeux s’embuent, je suis submergée par les émotions. L’homme me sourit puis son regard change… Il a l’air effrayé. Il me prend par la main et nous courrons vers une ruelle. J’ai juste le temps d’apercevoir derrière nous trois hommes en noirs qui nous poursuivent.
Le trou noir… Encore…
« Cassandre ! CASSANDRE ! » Cette voix….
Des mains me secouent vivement, j’ouvre les yeux et aperçoit Marc, la chambre.
«  Tu hurlais. Tu as dû faire un cauchemar. » Me dit Marc sur un ton froid.

Je me redresse pendant qu’il sort de la pièce. Je pense à cet homme au long manteau à son regard bleu, à sa façon de me regarder. Quelques minutes me suffisent pour prendre une décision. Je saisis mon manteau et me dirige vers la sortie de l’appartement à pas feutrée. Au même moment, je reçois un SMS de ce numéro inconnu « NE SORS PAS CASSANDRE ». Je jette un œil au téléphone et saisis la poignée de la porte.

N'hésitez pas à donner votre avis en commentaire et à aller lire les autres textes dont les liens se trouvent sur le blog Bricabook.

Rendez-vous sur Hellocoton !

20 commentaires:

Ghislaine a dit…

Bonjour,
Je suis de DRAP, Alpes mARITIMES
et toi ????????
Bises
je ne sais pas si tu vas avoir ce com !
je ne suis pas habitué ici

Amandine Aufildesplumes a dit…

Je suis de l'Hérault!

Adrienne a dit…

je devrais relire les deux premiers pour bien comprendre, je crois...
en tout cas, ça rebondit!

Olivia Billington a dit…

Voilà qui donne envie de connaîte la suite.

Amandine Aufildesplumes a dit…

C'est vrai que du coup les textes ne peuvent pas trop être lu seul...

Amandine Aufildesplumes a dit…

Je commence à voir un peu plus où je vais en tout cas... la suite la semaine prochaine.

Stéphanie a dit…

Ce qui sera sympa aussi, c'est de tout relire quand on aura l'histoire entière ;)

antigone a dit…

Même ainsi, lu tout seul, ton texte est palpitant !! ;)

Amandine Aufildesplumes a dit…

Je relis toujours ce que j'ai déjà écrit car j'oublie parfois certains détails.

Amandine Aufildesplumes a dit…

Merci beaucoup!

Saxaoul a dit…

Ce texte m'intrigue et j'ai vraiment envie de connaître la suite. Qui est vraiment ce Marc ? Pourquoi cette perte de mémoire subite ? D'où viennent cet enveloppe et ces sms ?

capitainecourageux a dit…

La suite des suites de quelque chose qui nous accroche.

Vivement la prochaine photo. Vite.

Amandine Aufildesplumes a dit…

Très bonnes questions ;-)

Amandine Aufildesplumes a dit…

J'attends moi aussi avec impatience la prochaine photo.

Josette T a dit…

j'attends toujours la suite, ça tourne bien ton histoire...ne pas la lire le soir hein ça donne des cauchemars.
je te promets de tout lire en une fois...si possible car là je sens qu'on tient un vrai roman.
bonne soirée

Amandine Aufildesplumes a dit…

Je ne sais pas si cela sera un roman peut être une nouvelle ;-)

bene89 a dit…

C'est moi, ou il n'a pas l'air bien sympa, finalement, ce Marc?
La suite, la suite !

Amandine Aufildesplumes a dit…

Héhé nous verrons...

sarah a dit…

Eh ben, c'est flippant, ton truc, là!!!
J'ai relu les autres épisodes, pour bien suivre...
Bon, lundi la photo présente des policiers... que va-t-il arriver à Cassandre?
J'ai hâte!

Amandine Aufildesplumes a dit…

Mystère et boule de gum!