mercredi 1 janvier 2014

Paper Money de Ken Follett

Paper Money de Ken Follett, Livre de Poche, 334 pages

La quatrième de couverture: Londres, années 1970. Un homme politique s'éveille au côté d'une rousse sulfureuse, tandis qu'une Rolls-Royce guette au pied de l'immeuble. Au même moment, un mafieux rassemble ses hommes de main et un magnat de l'édition décide de se retirer des affaires. Alors que le soleil se lève, leur vie va basculer. Détournement de fonds, chantage, tentative de suicide, OPA, tirs de chevrotine? Des événements en rafale, sans rapport apparent, que les journalistes de l'Evening Post parviendront à recouper de justesse en une seule et même histoire pour l'édition du soir. Ils ne se connaissent pas tous mais, avant le crépuscule, tous seront emportés dans la course folle d'un convoi de billets de banque?

Ce que j'en pense: Ken Follett est un de mes auteurs fétiches, c'est donc enchantée ravie que je me suis lancée dans la lecture de Paper Money. L'auteur dit lui même de ce livre "De tous les livres boudés par le public, Paper Money est à mon sens le meilleur." Ca donne le ton.... Ce livre est-il un bide ou une réussite? La réponse dans un instant (quel suspens).
L'intrigue est plutôt complexe. Beaucoup de choses se passent de façon indépendantes et ne se regroupent qu'à la fin du livre. Je vous laisse relire la quatrième de couverture car elle explique de façon assez claire les différentes situations que nous rencontrons dans le roman. J'ai trouvé que l'intrigue était un peu complexe à suivre et que la multiplication des actions et des personnages rendait tout cela un peu confus. Il faut avouer que dans tous les livres de cet auteur les protagonistes se multiplient mais ici tout est parasité par cette intrigue.
Comme d'habitude chez Ken Follett, les personnages sont parfaitement travaillés et réalistes, un vrai travail de précision.
Quant au style, fidèle à lui même Ken Follett a une écriture très agréable à lire. On en oublie presque que l'intrigue n'est pas terrible.
Pour résumer: Un livre à l'intrigue moyenne et qui n'est ni sauvé par des personnages travaillés et un style efficace.

1 commentaire:

Praline Pralineries a dit…

Bonne année 2014 ! Je te souhaite plein de belles lectures :)