vendredi 24 octobre 2014

Ma sélection du mois d'octobre 2014

Ce mois- ci j'ai été emballé par pleins de trucs! Je vous présente mes coups de coeur.


22/11/63 de Stephen King, Livre de Poche

La quatrième de couverture: Imaginez que vous puissiez remonter le temps, changer le cours de l'Histoire. Le 22 novembre 1963, le président Kennedy était assassiné à Dallas. À moins que... Jake Epping, professeur d'anglais à Lisbon Falls, n'a pu refuser la requête d'un ami mourant : empêcher l'assassinat de Kennedy. Une fissure dans le temps va l'entraîner dans un fascinant voyage dans le passé, en 1958, l'époque d'Elvis et de JFK, des Plymouth Fury et des Everly Brothers, d'un dégénéré solitaire nommé Lee Harvey Oswald et d'une jolie bibliothécaire qui deviendra le grand amour de Jake. Avec une extraordinaire énergie créatrice, Stephen King revisite au travers d'un suspense vertigineux l'Amérique du baby-boom, des « happy days » et du rock‘n’roll.


Parce que ça parle d'histoire et que c'est Stephen King.


Angor de Franck Thilliez, Fleuve Noir

La quatrième de couverture: Camille Thibault est gendarme dans le nord de la France. Depuis sa greffe du cœur, ses collègues s’inquiètent pour elle. Chaque nuit, elle fait des cauchemars où une femme séquestrée l’appelle au secours. Un rêve tellement vrai, comme un souvenir… celui de son donneur ? Camille n’a plus qu’une obsession : retrouver son identité et découvrir quel drame il a vécu…

Au même moment, à une centaine de kilomètres de là, deux employés de l’Office National des Forêts constatent les dégâts des orages violents survenus en ce mois d’août. Dans une cavité laissée par un arbre déraciné, ils croient apercevoir une ombre. L’un d’eux s’approche. Deux yeux presque blancs, dépourvus d’iris, c’est tout ce qu’il aura le temps de voir avant qu’une main venue des entrailles de la terre ne lui agrippe les cheveux.
Lucie et Sharko sont en train de donner le biberon à leurs jumeaux quand Franck est appelé sur une nouvelle affaire : une femme, victime d’une longue séquestration. Presque aveugle, tant elle est restée dans le noir… sous un arbre. L’enquête prend des proportions inhabituelles lorsque Sharko s’aperçoit qu’à chacune de ses découvertes, il a été devancé par une jeune femme, gendarme dans le Nord…


Je suis une grande fan de l'auteur et il ne m'a jamais déçu.

Babylone Dream de nadine Monfils, Pocket

La quatrième de couverture: Recette du rêve babylonien par Jean-Pierre Jeunet

Ingrédients :
300 g de caractères excentriques 
un bouquet d'effroi délicieux 
une cuillère de perversité revigorante
une poignée de tendresse au cou tordu
20 cl d'essence de surréalisme 
une pincée de poésie déjantée 
un zeste de réminiscence d'enfance
une once d'érotisme singulier 
Bien peler les cadavres, leur arracher bras et têtes et les faire mijoter dans un jus de terreur. Faire revenir le tout à feu doux, ajouter l'humour, l'amour et l'acide, jusqu'à obtention d'une crème de suspense que vous ferez gratiner au four, non sans avoir versé une larme de nostalgie. Servir chaud. Régal assuré !


La couverture me fait marrer!

Gravé dans le sable de Michel Bussi, Presse de la cité

La quatrième de couverture: « Ce qui importait pour elle, c’est que Lucky ne soit pas mort comme un autre sur cette plage. Cette mort, il l’avait décidée, il l’avait voulue. Lucky n’avait pas fait la guerre, il avait joué. Il n’était pas mort, il avait simplement perdu au jeu, perdu momentanément, tant qu’Arlington n’avait pas payé.

Mais Lucky finirait par gagner, comme toujours, Alice s’en chargerait, Alice ne vivrait plus désormais que pour cela.
Tous les rangers présents dans le car le comprirent.
Alice n’était plus programmée désormais que pour une mission, une seule : faire payer les Arlington. Leur faire payer cette dette. »
L’espoir était infime de s’en sortir vivant. Mais quand on s’appelle Lucky, qu’on a la chance du diable et qu’on aime la plus jolie fille du monde, Alice Queen, alors peut-être la mort n’est-elle qu’un défi. Un jeu. Ils étaient cent quatre-vingt-huit GI sur la péniche qui les menait au carnage de ce petit matin de juin 1944. Alors Lucky a joué sa vie.
Alice sera une jeune veuve sublime et fidèle au souvenir de son fiancé. Et tenace pour forcer la vérité lorsqu’elle apprend ce qui s’est joué quelques heures avant le débarquement.
Prête à tout pour retrouver la trace du contrat contresigné par deux témoins, quitte à sillonner toute l’Amérique au côté d’un détective, Nick, raide dingue de la belle.
Avec à leurs trousses, une puissante sénatrice et un tueur à gages…


Je suis franchement intriguée par cet auteur dont tout le monde parle et que je n'ai encore jamais lu.

J'ai eu des nuits ridicules d' Anna Rozen, le Dilettante

La quatrième de couverture: L’air nous est connu : « Si par une nuit d’hiver, un voyageur… » Sauf que dans ce dernier roman d’Anna Rozen la « nuit d’hiver » a fondu en un frais crépuscule, quelque part du côté de Richard-Lenoir, et que le « voyageur » a la timide dégaine d’un ado en dérive, avec « grosses baskets » et des « cheveux en herbe à chat ». Pareil accostage soudain, a priori, Valérie, notre héroïne, n’a rien contre. Muse mondaine œuvrant dans la com, elle s’honore d’un panel d’amants variés qu’elle sonne à la demande et spécialise à loisir. Une galaxie érotique qui tournoie néanmoins autour d’un astre-fétiche, Thaddée, parfait de la voix aux doigts, hélas souvent pris par madame. Mais, pour l’heure, le problème n’est pas tant l’absence de Thaddée que l’insistance d’Étienne, môme glauque et frêle asperge en demande d’asile. Belle âme, mais surtout collectionneuse fieffée, Valérie lui fait une place d’un soir dans son petit intérieur. Une concession qui tourne à l’accoutumance mutuelle car l’Étienne s’accroche, adhère, se love, s’installe, faisant de Valérie complice, sa psy et son doudou. Une nounou qui, dans l’entre-temps, a percé le mystère d’Étienne le fugueur, fils de famille dont elle s’emploiera à régler la situation et vaincre les problèmes. Un roman qui tient de la quête érotique, du jeu de piste psychologique et du marivaudage cynique, sans oublier un portrait sans complaisance de la gentry glamoureuse, frétillante et jacassante, des nuits parisiennes.

le titre me plaît, le résumé me plaît donc je me laisse tenter!

La collection de Paul Cleave, Sonatine

La quatrième de couverture: Vous collectionnez les meilleurs auteurs de romans noirs ?

Le grand retour de Paul Cleave

Des gens disparaissent à Christchurch. C’est d’abord Cooper Riley, un professeur de psychologie criminelle distingué. Puis une de ses étudiantes, Emma Green. Le père de celle-ci appelle à l’aide Theodore Tate, un ancien flic, qui vient juste de sortir de prison, où il purgeait une peine pour avoir renversé Emma alors qu’il était ivre au volant. Mû par un intense sentiment de culpabilité, Tate recommence donc à arpenter les rues brûlantes de la ville, conscient que chaque heure qui passe voit se réduire les chances de retrouver Emma vivante. Bientôt, ses pas le mènent vers l’ancien hôpital psychiatrique de Christchurch, Grover Hills, un établissement au sombre passé. Il va alors être amené à affronter deux personnages pour le moins inquiétants. Melissa X, une tueuse en série dont la police, qui possède ses empreintes, son ADN et sa photo, n’est pourtant jamais parvenue à déceler la véritable identité. Et un mystérieux individu, amateur de serial killers au point de les collectionner...Avec La Collection, Paul Cleave inscrit un nouveau chapitre magistral à sa grinçante « comédie humaine » et nous ouvre un peu plus grand la porte de sa petite boutique des horreurs. Une fois encore, l’auteur d’Un employé modèle se surpasse pour explorer les recoins les plus sombres de l’âme humaine dans un thriller addictif à l’humour très noir !


Parce que j'avais adoré Un employé modèle du même auteur.

La femme aux fleurs de papiers de Donato Carrisi, Calman- lévy

La quatrième de couverture: Seuls deux sentiments font battre le coeur : l'amour et la peur.   La nuit du 14 au 15 avril 1912, alors que le Titanic coulait au beau milieu de son voyage inaugural, un des passagers descendit à sa cabine de première classe, revêtit un smoking, et remonta sur le pont. Au lieu de chercher à sauver sa peau, il alluma un cigare et attendit la mort.   Le 14 avril 1916 au soir dans les tranchées du mont Fumo, quatre ans jour pour jour après le naufrage du Titanic, un soldat italien est fait prisonnier. À moins qu'il ne révèle son nom et son grade, le soldat sera fusillé le lendemain à l?aube. Un médecin dénommé Roumann n'a qu'une nuit pour le faire parler. Débute le récit du prisonnier dont la vie repose désormais sur trois questions : Qui est-il ? Qui est Guzman ? Et qui était l'homme qui fumait sur le Titanic ? Cette nuit-là, le docteur Roumann entendra une vérité cachée dans l'abîme d'une légende, découvrira l'existence d'un héros improbable et de son obsession, et deviendra le dépositaire d'une histoire qui a traversé le temps et défié la mort. Donato Carrisi, auteur internationalement reconnu pour ses thrillers, surprend avec ce roman onirique qu'il nous conte avec brio, confirmant ainsi son statut de narrateur contemporain incontournable. On y retrouve aussi bien la maîtrise parfaite du suspense que l'acuité avec laquelle il décrit les histoires d'amour.

Parce que cet auteur est GENIAL!!!!

La fille de Cléopâtre de Vicky Alvear Shecter, Albin Michel

La quatrième de couverture: Après la mort de Cléopâtre, Octavianus emmène sa fille, Cléopâtre Séléné, à Rome et l’exhibe en triomphe. Mais même prisonnière, la jeune femme refuse d’accepter son destin sans se battre. Comme sa mère, au risque de sa vie, elle veut reconquérir le trône d’Égypte… « Ce fascinant roman explore la vie tumultueuse de Cléopâtre Séléné. (...) Le cadre du roman et l’intrigue romantique sont absolument inoubliables. » Publisher’s Weekly À partir de 13 ans Vicky Alvear Shecter a écrit des biographies à succès sur les enfants d’Alexandre le Grand et de Cléopâtre. Elle travaille actuellement au Musée des antiquités Michael C. Carlos, à l’université d’Emory à Atlanta. Elle vit en Géorgie.

J'adore l'histoire donc forcément...

Le secret du Graal de Glenn Cooper, Cherche Midi

La quatrième de couverture: Jérusalem 33. Alors que Jésus est sur le point d’être arrêté, un étrange visiteur rend visite à Judas. Il lui donne un calice et lui demande de faire en sorte que Jésus l’utilise lors de son dernier repas.

Normandie, 1450. Thomas Malory, chevalier anglais, découvre un manuscrit à l’origine mystérieuse, rédigé en Celte, relatif au roi Arthur. Littéralement obsédé par son contenu, il se lance sur la piste du Graal. Quelques années plus tard, il écrit La Mort d’Arthur, premier ouvrage consacré aux chevaliers de la Table Ronde. 
Londres, 2014. Descendant de Thomas Malory, Arthur Malory, directeur de marketing d’une multinationale de chimie, est lui aussi passionné par les mystères du Graal. Lorsque l’un de ses amis, Andrew Holmes, professeur à Oxford, est assassiné avant d’avoir pu lui faire part de sa stupéfiante découverte à propos de leur passion commune, Arthur décide d’explorer, en compagnie de Claire, jeune physicienne française, les pistes suivies par Holmes. Commence alors pour lui une incroyable aventure qui, de Londres, va le mener au monastère de Montserrat en Espagne puis à Jérusalem, à l’Église du Saint Sépulcre.
Pourquoi Judas a-t-il trahi Jésus ? Pourquoi, après avoir récupéré le corps de Jésus, Joseph D’Arimathie a-t-il consacré son existence à la dissimulation du Graal ? Quels mystères cache la Résurrection ? Le roi Arthur a-t-il réellement existé et, si oui, que cachait son obsession du Graal ? Autant de questions auxquelles Glenn Cooper apporte ici des réponses aussi passionnantes que plausibles.


Je suis fascinée par toutes ces légendes et j'adore lire les romans qui en parlent.

Les morsures du passé de Lisa Gardner, Livre de Poche

La quatrième de couverture: Dans un quartier populaire de Boston, cinq corps sont retrouvés gisants. Il s’agit des membres d'une même famille. Tous une balle dans la tête, le père respire encore faiblement. De toute évidence, cet homme couvert de dettes a décidé d'assassiner les siens avant de se donner la mort. Appelée sur les lieux, l'enquêtrice D. D. Warren comprend immédiatement que l'affaire est plus compliquée qu'il n'y paraît : sur la table du dîner, six couverts avaient été dressés...

Parce que Sauver sa peau m'avait conquis.

C'est fini pour le mois d'octobre! Rendez- vous le mois prochain!!!


 
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

cassie a dit…

de biens belles sorties ;)

Amandine Aufildesplumes a dit…

Ooooh oui! De quoi satisfaire n'importe quel bouquinovore!