vendredi 31 octobre 2014

Cinquante nuances plus sombres et Cinquante nuances plus claires d'E.L James

La trilogie Cinquante Nuances d'E.L James, JC Lattès


Ce que j'en pense: J'ai pris le parti de faire une seule chronique pour les tomes 2 et 3 de cette trilogie. En effet, ces livres ne méritent pas une chronique chacun ni même peut être de chroniques du tout. Mais bon, Au fil des plumes est un blog qui dit du bien comme du mal des livres donc c'est parti!
Pour ceux qui n'auraient pas lu mon avis sur le tome 1 c'est ici.
Donc, le tome 2 reprend directement à la fin du tome 1 on retrouve Ana là où elle en était complètement effondrée après sa rupture avec Christian. Elle pleure donc pendant plus de 100 pages sur son "Cinquante Nuances" qu'elle aime mais au grand dieu au nom de la morale elle ne peut pas satisfaire!
Voilà à peu près la tête que j'avais en lisant ces pages:

Donc... L'intrigue m'a plutôt agacé, trop gnagnan comme le personnage d'Ana d'ailleurs! Bien que plus étoffée et moins axée sur le sexe (genre l'écrivain s'est dit bon maintenant que je les ai appâté je vais leur raconter une vraie histoire), elle reste faiblarde et sans intérêt. De plus, le dénouement est tellement prévisible que s'en est gênant pour l'auteure.
Mais on va pas se mentir les filles si on lit les trois tomes c'est pour Christian parce que dans ce roman il n'y a que lui qui vaille un peu le coup. Le personnage est fascinant et prend du relief au fur et à mesure laissant paraître ses secrets et ses facettes les plus sombres mais cela ne suffit pas hélas...
Le style de l'auteur est catastrophique. Beaucoup trop de répétitions, une écriture naïve créant un sentiment de lassitude, des lourdeurs à n'en plus finir et des maladresses stylistiques qui m'ont réellement énervées. Et puis ces stupides métaphores (toujours les mêmes) qui décrivent les scènes sexuelles et qui créent un réel ennui.
Pour vous faire comprendre mieux, voici ma tête lors de la première scène de sexe décrite dans la trilogie:
Et voici ma tête à la énième scène érotique:
Et puis gros COUP DE GUEULE, tout le long du roman Ana surnomme Christian "Mon cinquante nuances" comme si il fallait à tout pris que l'auteure justifie son titre et ça, ça m'AGACE!!!!!!
Le seul truc qui aurait pu sauver les roman aurait été un changement de narrateur ce qui se produit au moment de l'épilogue. trop tard pour sauver ce roman!
Bref: C'est une catastrophe littéraire!

N'hésitez pas à réagir en commentaires.





Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

Sophie Herisson a dit…

Après 50 pages du premeir tome j'ai abandonné, alors lire le 2 et le 3, ça risque pas !! :)

Amandine Aufildesplumes a dit…

Je suis un peu naïve et j'espérais vraiment qu'il allait se passer quelques choses...