dimanche 4 septembre 2011

Le chuchoteur de Donato Carrisi

Le Chuchoteur de Donato Carrisi, Livre de Poche, juin 2011, 574 pages

La quatrième de couverture: Cinq petites filles ont disparu. Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière. Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.
Depuis le début de l'enquête, le criminologue Goran Gavila et son équipe ont l'impression d'être manipulés. Chaque découverte macabre les oriente vers un assassin différent. Lorsqu'ils découvrent un sixième bras, appartenant à une victime inconnue, ils appellent en renfort Mila Vasquez, experte en affaire d'enlèvement. Dans le huis clos d'un appartement, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne peut croire...

Mon avis: Cela faisait longtemps que je voulais lire ce thriller (depuis sa sortie à vrai dire) et je remercie ma soeur de me l'avoir prêté.
Alors, beaucoup d'attente avec ce livre, ai- je été déçue? Comblée?
Dans un premier temps parlons de l'histoire. Très prenante dès le départ, j'ai vraiment accroché dès les premières lignes. Le suspens est vraiment insoutenable pendant une bonne partie du roman. Plusieurs rebondissements viennent agrémenter l'affaire de façon à ne pas rendre le texte ennuyeux. A la fin, le rythme se ralentit quelque peu mais je n'ai pas été déçue pour autant. Une bonne trame de thriller.
Les personnages sont plutôt classiques au départ... Sachez que dans ce livre chaque personnage à une part d'ombre plus ou moins grande. J'ai apprécié le côté noir de certains personnages qui aurait pu passer pour trop lisse ou cliché. Quant à Mila, on sent dès le début qu'il y a un truc mais je ne m'attendais pas du tout à ça!!! Je m'arrête là pour le moment car je ne veux pas spoiler le livre!.
Le style de l'auteur est plutôt simple. Certains passages sont en italiques. Au tout début, j'ai cru comprendre pourquoi, je m'étais imaginée un truc et puis au final pas du tout, pour moi ça a été la grosse surprise. L'auteur maîtrise bien son sens du suspens et c'est agréable.
Une lecture prenante.

Ma note: 7/ 10

Les premières lignes: Prison de haute sécurité de XXXX
Quartier pénitentiaire n°45.

Rapport du directeur, M. Alphonse Bérenger
23 nov. de l'année en cours

A l'attention du bureau du procureur général J.B. Marin

Objet: CONFIDENTIEL

Cher Monsieur Marin,

Je me permets de vous écrire pour vous signaler le cas étrange d'un détenu.

Le sujet en question est le matricule n°RK-357/9. Désormais nous ne nous référons plus à lui que de cette manière, vu qu'il n'a jamais voulu décliner son identité.

4 commentaires:

virginie a dit…

Finalement la fin a été à la hauteur de tes attentes. ouf !!

Stephie a dit…

J'avais beaucoup aimé, lu à sa sortie ;)

lasardine a dit…

tout comme Stephie, j'en garde un très bon souvenir!

Luna a dit…

Sans toutes les coquilles que j'ai vu (et vérifiées par mes prof), ça aurait pu être un véritable coup de coeur !
L'avantage du coup, c'est que j'ai bien pu réviser mes cours... mais c'est tellement dommage un livre policier où les détails médicaux n'ont rien à voir avec la réalité !